Skip to content

Dansez L’orange

Retenez-le — ah, ce goût ! — qui s’échappe.

— Sourde musique : un murmure en cadence, —

Jeunes filles, vous, chaudes, jeunes filles, muettes,

du fruit éprouvé exécutez la danse !
Dansez l’orange. Qui peut oublier

comme de sa douceur se défendait le fruit,

en soi-même fondant. Vous l’avez possédé,

en vous exquisément vous l’avez converti.
Dansez l’orange. Ce pays plus chaud,

projetez-le : qu’elle rayonne, mûre,

dans l’air natal. Dévoilez, embrasées,
tous ses parfums, pour créer le rapport

avec l’écorce pure et rebelle,

avec le suc dont l’heureuse ruisselle.