Skip to content

De La Rue On Entend Sa Plaintive Chanson

Elle s’avance, comme je viens,
A petits pas, dans le silence,
La belle nuit bleue ; regardemoi bien,
Elle s’avance comme je viens,
Très lasse et lente, et languissante.
Quel ange entend la fleur qui croît,
La branche et l’ombre qu’elle balance,
Quel ange entend la nuit qui chante ?
Regardemoi bien : elle, c’est moi ;
Je suis la belle nuit qui danse.

Ainsi, très pure et dénouant
Ses voiles de rêve,
Et sa ceinture de diamant,
Comme vos ailes, vos ailes d’argent,
Comme mes bras en pâle croissant,
La lune se lève.
Et je l’adore, immobile, un moment,
Perdue en son rêve. […]