Skip to content

Des Yeux Auxquels Ainsi, Qu’en Un Trophée

Des yeux auxquels ainsi, qu’en un Trophée

L’arc, et les traits d’Amour sont amassés :

Des cheveux d’or, crêpés, et enlacés

D’une coiffure en fin or étoffée
Et de la main, qui rendait échauffée

La volonté des fiers coeurs englacés :

Et des doux mots doucement prononcés,

Fut dessus moi victoire triomphée.
Ô de beauté céleste simulacre,

Riche ornement, et pompe de Nature,

Des rais divins lumière gracieuse
Doit ta victoire être plus glorieuse,

Pour tant de pleurs, fruit de ma peine dure,

Qu’incessamment en ton nom je consacre ?