Histoire De Folfanfifre

Robert Desnos


Folfanfifre à l’école ne savait rien

à l’école n’apprenait rien

Son maître était un sot

Folfanfifre fut un sage

De ne rien apprendre de faux

Folfanfifre eut ce courage
Folfanfifre au bistro ne buvait rien

au bistro ne mangeait rien

Le patron étant un empoisonneur

Folfanfifre eut ainsi la chance

de ne pas mourir avant l’heure

Et de pouvoir encore danser une danse
Folfanfifre au bal dans cette danse

se brisa un bras un pied une dent et la panse

Folfanfifre mourut à son heure

au même instant que ses compagnons

qui moururent empisonnés par malheur

et par de mauvais champignons
Folfanfifre avait une maîtresse

Folfanfifre aimait les caresses

Il avait beau n’être pas beau

Il était aimé mieux qu’un autre

Il s’en souvient en son tombeau

Ferez-vous de même en le vôtre ?
Folfanfifre n’avait pas l’air heureux

Peut-être était-il heureux

Mais au point où il en est

Qu’est-ce que ça peut bien faire

Vous souvenez-vous qui il était

vous sa maîtresse et vous son frère ?
Folfanfifre aimait l’arc-en-ciel

aimait aussi les hirondelles

Il aimait les feux d’artifice

Sans doute aussi le vieux bourgogne

l’argent l’or et le pain d’épices

Mais il n’aimait pas la besogne
Folfanfifre aurait voulu toujours dormir

Pour gagner son pain il se privait de dormir

Il est bien avancé à cette heure

Maintenant qu’il est au cercueil

Mais peut-être dort-il à cette heure

Peut-être même ne dort-il que d’un œil ?
Folfanfifre qui n’apprit rien

Savait tout ne sachant rien

Nous non plus nous ne savons pas grand-chose

Si l’on nous aime et si nous aimons

Si c’est au rosier que fleurit la rose

Si plus que Folfanfifre nous existons
Folfanfifre ne se posait pas de questions

Et ne répondait jamais aux questions

Tout compte fait je puis le dire

Je crois bien qu’il avait raison

Moi j’ai raison de rire

Et vous de pleurer sans raison.