Jeanne D’arc

Alfred de Musset


CHANT

Sombre forêt, retraite solitaire,

Muets témoins de mes secrets ennuis,

À mes regards, de mon pauvre pays

Cachez du moins la honte et la misère.

Tristes rameaux, si nous sommes vaincus,

Cachez le toit de mon vieux père ;

Peut-être, hélas je ne le verrai plus !RÉCITATIF

Tout repose dans la vallée.

Le rossignol chante sous la feuillée

La mélancolie et l’amour.

Déjà l’aurore éveille la nature ;

Déjà brille sur la verdure

La douce clarté d’un beau jour.

Quel est ce bruit dans la campagne ?

Le clairon sonne au pied de nos remparts !

De l’étranger je vois les étendards,

Flotter au loin sur la montagne.