La Lépreuse

Anatole Le Braz


Monna Keryvel met pour aller paître,

Pour aller, aux champs, paître ses brebis,

Avec sa croix d’or qu’a bénite un prêtre,

Monna Keryvel met ses beaux habits.
Un doux cavalier s’en vient d’aventure

Il a   » bonjouré   » Monna Keryvel ;

C’est un fils de noble, à voir sa monture,

Et son parler fin sent l’odeur de miel.
Monna Keryvel n’a su que répondre

Au doux cavalier qui la bonjoura ;

Mais son joli coeur s’est mis à se fondre,

Monna Keryvel demain pleurera.