Skip to content

Lassitude

Puisque le hasard m’y ramène,

Pour mon malheur ou pour mon bien,

Je veux que tu saches combien

Ma maîtresse fut inhumaine.

Pour l’oublier, j’ai tour à tour

Tenté de noyer dans l’ivresse.

Avec mon présent, ma détresse.

Avec mon passé, mon amour.

Et depuis trois mois je suis ivre,

Et ces trois mois d’indignité,

Hélas ! je n’en ai rapporté

Qu’un immense dégoût de vivre.