Skip to content

Le Banc

Ils se tenaient tous deux assis à chaque coin

Du banc, et se parlaient doucement, mais de loin,

– Attitude où l’amour jeune est reconnaissable.

A leurs pieds un enfant jouait avec le sable.

C’était le soir ; c’était l’heure où les amoureux,

Moins timides, tout bas osent se faire entre eux

Les tendres questions et les douces réponses.

Le couchant empourprait le front noir des quinconces ;

Lentement descendait l’ombre, comme à dessein ;

Le vent, déjà plus frais, ridait l’eau du bassin

Où tremblait un beau ciel vert et moiré de rose ;

Tout s’apaisait. C’était cette adorable chose :

Une fin de beau jour à la fin de l’été.Et, n’ayant rien de mieux à faire, j’écoutai.