Le Mousse

Tristan Corbière


Mousse : il est donc marin, ton père ?

– Pêcheur. Perdu depuis longtemps.

En découchant d’avec ma mère,

Il a couché dans les brisants
Maman lui garde au cimetière

Une tombe et rien dedans.

C’est moi son mari sur la terre,

Pour gagner du pain aux enfants.
Deux petits. Alors, sur la plage,

Rien n’est revenu du naufrage ?

– Son garde-pipe et son sabot
La mère pleure, le dimanche,

Pour repos Moi : j’ai ma revanche

Quand je serai grand matelot !
Baie des Trépassés.