Litanie

Tristan Corbière


Non… Mon coeur te sent là, Petite,
Qui dors pour me laisser plus vite
Passer ma nuit, si longue encor,
Sur le pavé comme un rat mort…

– Dors. La berceuse litanie
Sérénade jamais finie
Sur Ta lèvre reste poser
Comme une haleine de baiser :

–  » Nénuphar du ciel ! Blanche Étoile !
 » Tour ivoirine ! Nef sans voile !
 » Vesper, amoris Aurora !  »

Ah ! je sais les répons mystiques,
Pour le cantique des cantiques
Qu’on chante… au Diable, Señora !