Littérature

Robert Desnos


Je voudrais aujourd’hui écrire de beaux vers

Ainsi que j’en lisais quand j’étais à l’école

Ça me mettait parfois les rêves à l’envers

Il est possible aussi que je sois un peu folle
Mais compter tous ces mots accoupler ces syllabes

Me paraît un travail fastidieux de fourmi

J’y perdrais mon latin mon chinois mon arabe

Et même le sommeil mon serviable ami
J’écrirai donc comme je parle et puis tant pis

Si quelques grammairien surgi de sa pénombre

Voulait me condamner avec hargne et dépit

Il est une autre science où je puis le confondre.