Sur La Gloire Du Paradis

Laurent Drelincourt


Riches voûtes d’azur, flambeaux du firmament,
Couronnes, dignités, grandeurs, pompe royale,
Festins, concerts, parfums que l’Arabie exhale,
Jardins, fleuves, palais bâtis superbement ;

Soleil, du haut lambris le plus noble ornement,
Perles, rubis, joyaux de l’Inde orientale,
Trésors que l’Occident aujourd’hui nous étale,
Éclatantes beautés de ce bas élément ;

Objets les plus charmants de toute la nature,
Venez ici m’aider à former la peinture
Du ravissant bonheur que Dieu prépare aux siens.

Mais, non, ne venez pas ; cette gloire suprême,
Où dans l’éternité l’on possède Dieu même,
Surpasse infiniment la nature et ses biens.