Skip to content

Un Mot Amical

Vous désirez donc que sur ce volume

Le poète écrive un mot amical.

Mais je tremble presque, en prenant la plume,

Que mon souvenir tourne en madrigal.

Ainsi que des fleurs mises en corbeilles

Doivent à la fin trouver importun

Le continuel baiser des abeilles

Qu’attire et retient leur puissant parfum,

Ainsi vous devez être un peu blasée

Sur les compliments quelquefois trop longs

Que les amoureux, troupe méprisée,

Murmurent autour de vos cheveux blonds,

Et moi, qui crains fort une raillerie,

Je songe aux fadeurs qu’on vous infligea,

Et je vous épargne une flatterie

Qu’on a cent fois dû vous dire déjà.