L’orchidée Et La Pensée

L’orchidée et la pensée

N’ont pas ombre de cervelle.

La pensée a peu d’idée,

Aussi l’orchidée a-t-elle

En tête peu de pensée,

Pas de pensée et peu d’or

Chidée.

Le Perce-neige

Violette de la Chandeleur,

Perce, perce, perce-neige,

Annonces-tu la Chandeleur,

Le soleil et son cortège

De chansons, de fruits, de fleurs ?

Perce, perce, perce-neige

À la Chandeleur.

Le Réséda

— Où résida le réséda ?

Résida-t-il au Canada ?

Dans les campagnes de Juda ?

Ou sur les flancs du Mont Ida ?

— Pour l’instant, sur la véranda

Se trouve bien le réséda.

Oui-da !

Le Seringa

À Seringapatam

Qu’on batte le tam-tam,

Qu’on sonne la trompette,

C’est aujourd’hui la fête,

Fête des seringas

Et des rutabagas.

Honneur aux seringas,

Honte aux rutabagas.

Le Soleil

Soleil en terre, tournesol,

Dis-moi qu’as-tu fait de la lune ?

Elle est au ciel, moi sur le sol,

Mais nous avons même fortune

Car sur nous-mêmes nous tournons

Comme des fous au cabanon.

Le Souci

Et pour qui sont ces six soucis ?

Ces six soucis sont pour mémoire.

Ne froncez donc pas les sourcils,

Ne faites donc pas une histoire,

Mais souriez, car vous aussi,

Vous aussi, aurez des soucis.

L’edelweiss

Là-haut sur le Mont Blanc

L’edelweiss y fleurit,

J’y vois toute la terre

Et la France et Paris.

Là-haut sur le Mont Blanc

L’edelweiss y fleurit,

Il fleurit, beau mystère,

Pour la France et Paris.

L’hortensia

La belle est au bois dormant,

Hortensia bleu,

Hortensia rouge.

La belle est au bois rêvant,

Hortensia rouge,

Hortensia rouge ou bleu.

La belle est au bois aimant,

Qui l’aime le mieux ?

L’iris

L’iris au bord du rivage

Se reflétait dans l’étang,

Bel iris sauvage

Qui rêves au beau temps.

Iris mes beaux yeux

Tu parfumes les draps blancs,

Iris merveilleux,

Iris au bord de l’étang.

Le Camélia Et Le Dahlia

Un troupeau de camélias,

Puis un troupeau de dahlias

Ont traversé notre pelouse.

Dahlias et camélias,

L’an est un et les mois sont douze,

Camélias et dahlias.

Le Chèvrefeuille

Chèvrefeuille à midi s’endort.

Chèvrefeuille à minuit s’éveille.

Chèvrefeuille aimé des abeilles

En Messidor

Tu parfumes la nuit.

Bien malin celui

Qui peut la faire à l’oseille.

Le Coquelicot

Le champ de blé met sa cocarde

Coquelicot.

Voici l’été, le temps me tarde

De voir l’arc-en-ciel refleurir.

L’orage fuit, il va mourir,

Nous irons te cueillir bientôt,

Coquelicot.