Skip to content

Recueil : Dixains Réalistes

Muses, Souvenez-vous

Muses, souvenez-vous du guerrier,— de l’ancien Qui ne fut général ni polytechnicien, Mais qui charma dix ans les mânes du grand Hômme ! Cet invalide était la gaîté de son dôme. Mon coeur est plein du bruit de sa jambe de bois. Pauvre vieux ! j’ai rêvé de vous plus d’une fois,…

On M’a Mis Au Collège

On m’a mis au collège (oh ! les parents, c’est lâche !) En province, dans la vieille ville de H J’ai quinze ans, et l’ennui du latin pluvieux ! Je vis, fumant d’affreux cigares dans les lieux ; Et je réponds, quand on me prive de sortie :  » Chouette alors !  » préférant le bloc à la…

On S’aimait

On s’aimait, comme dans les romans sans nuage, A Bobino, du temps de  » Plaisirs au Village « . Orphée alors chantait des blagues sur son luth ; C’était l’époque où Chose inventait le mot :  » Zut !  » Où les lundis étaient tués par Sainte-Beuve. Les Parnassiens charmés rêvaient la rime neuve ; Et cousin Pierre était…

Cheminant Rue Aux Ours

Cheminant Rue aux Ours, un soir que dans la neige S’effeuillait ma semelle en galette : — Oh ! que n’ai-je, Me dis-je, l’habit bleu barbeau, les boutons d’or, La culotte nankin, et le gilet encor, Le beau gilet à fleurs où se fane la gloire D’une famille, et, bien reprisés par…

Je Courais La Russie

Je courais la Russie — Oui, Monsieur, me dit-elle, Jaune et pâle, avec ça toute argot et dentelle ; Un breva dans ses doigts enfume un diamant. Elle reprit : Eh bien, foi de femme qui ment, Quoi ! je trouve, un matin que j’étais seule au monde, Un cigare d’un rond, perdu…