Skip to content

Recueil : Fiançailles Pour Rire

Violon

Couple amoureux aux accents méconnus Le violon et son joueur me plaisent. Ah ! j’aime ces gémissements tendus Sur la corde des malaises. Aux accords sur les cordes des pendus À l’heure où les Lois se taisent Le cœur en forme de fraise S’offre à l’amour comme un fruit inconnu.…

Un Jour De Mai

C’est aujourd’hui encore dans le gris des temps Un jour de mai à nuages, Nul vent ne souffle sur nos secrètes images, Sur nos trésors d’ambulants. 1939

Prière

Venez à moi que je vous mange Dans la cachette des fruits verts, Soyez ce soir le pain des anges Qu’on m’a promis pour mon dessert. 1939

Ombre

Au mur une main m’offre une fleur brune : C’est une rose ou bien c’est un oiseau, Non, c’est une âme en forme de museau, Ou bien c’est une ombre en bonne fortune. 1939

Oiseaux

Partout autour de moi des oiseaux de théâtre Sifflent des valses lentes qui me font pleurer Et lorsque leurs ombres contre le mur de plâtre Traversent mon ombre, je leur crie :  » Arrêtez Assassins, c’est par l’ombre que je suis sensible, Le reflet de ma vie met mes jours…

L’hirondelle

 » Je n’irai plus aux bois d’Afrique Où dansent tous les rois de pique.  » La dernière hirondelle se meurt Elle bat de ses ailes son cœur. Du fil télégraphique désert Où tremble une musique d’hiver Elle crie et appelle ses sœurs :  » Au secours hirondelles j’ai peur.  »…

La Jeune Sanguine

Une jeune sanguine Face au miroir voilé De voix lente voilé Se lamente en sourdine. La fièvre des marais, Feu follet de l’alcôve, Monte à ses lèvres mauves Qu’elle baigne de lait. Dans l’ombre bleue pervenche Le grand lit au matin Bâille en ses draps de lin L’aveu d’une nuit…

Le Garçon De Liège

Un garçon de conte de fée M’a fait un grand salut bourgeois En plein vent, au bord d’une allée, Debout sous l’arbre de la Loi. Les oiseaux d’arrière-saison Faisaient des leurs malgré la pluie Et prise par ma déraison J’osai lui crier :  » Je m’ennuie.  » Sans dire un…

Le Châle

Assise sur la plaine Elle tissait le soir Le châle de mes peines Du fil de mes espoirs. Mes mains chaudes et mains moites Blancs oiseaux passagers J’aimais ses mains étroites Sur mon cœur en danger. J’aimais que son visage Mît mes jours en péril Et risquer mon courage Aux…

La Lune

Prenant l’amour à son image, La lune brise au fil de l’eau Les amants pris au fil de l’âge Et leur indique les roseaux. Les roseaux hantés de suicide Et le dessein de belle mort Fixé aux profondeurs liquides Où se perd le plongeur de sort. 1939

Fleurs

Fleurs promises, fleurs tenues dans tes bras, Fleurs sorties des parenthèses d’un pas, Qui t’apportait ces fleurs l’hiver Saupoudrées du sable des mers ? Sable de tes baisers, fleurs des amours fanées Les beaux yeux sont de cendre et dans la cheminée Un cœur enrubanné de plaintes Brûle avec ses…