Skip to content

Recueil : La vie intime

Une Larme

Quand sous les lèvres de ta mère Ton front, ô jeune fille, est venu se placer, J’ai vu languissamment tes longs cils s’abaisser, Et même j’ai cru voir une larme glisser Et luire au bord de ta paupière. Le jour à ton chaste sommeil A-t-il ravi trop tôt quelque merveilleux…

Le Siècle

A une femme poète. I Vos lèvres ont un chant pur et grave comme elles… Il atteint donc aussi les jeunes et les belles Ce glaive de tristesse et d’intime douleur Qui frappe, de nos jours, les plus fermes au cœur ! La femme a retrouvé son instinct prophétique ;…

Le Réveil De La Muse

Muse, réveille-toi, voici les fleurs écloses ! C’est la saison des chants, c’est la saison des roses : Je souffre à t’entendre parfois Te plaindre à mon foyer, amante délaissée, Quand l’étude sévère égare ma pensée Parmi les peuples et les rois. J’ai besoin de te voir en la nuit…

Le Pays Natal

L’automne a ses heures oisives Pleines des choses d’autrefois, Les yeux ont des larmes furtives Qu’ils n’osent confier qu’aux bois. Là, chaque plume que l’orage Détache du nid de l’oiseau M’apporte un rêve du jeune âge, Un souvenir de mon berceau. Dans chaque feuille qui murmure. J’entends un nom des…

L’arche Invisible

Où va cette arche à qui les ondes Ouvrent leur sein obéissant ? Au vaste naufrage des mondes Elle dérobe l’innocent. De cette merveilleuse tombe Va sortir, après la colombe, Le genre humain ressuscité, Et du haut de chaque colline Monter vers la cité divine L’hymne de l’homme racheté. Semblable…

À Un Enfant

Laisse en tes yeux si purs et si beaux d’innocence Tristes plonger mes yeux, Car j’ai besoin de voir aux regards de l’enfance Se réfléchir les cieux. L’aspect doux et serein de ta naïve joie Calmera pour un jour Ces orages brûlants qui me livrent en proie Aux tourments de…

La Neige

J’aime la neige éblouissante Qui couronne les vieilles tours, Et sur les arbres qu’elle argente : Courbe la feuille jaunissante, Dernier souvenir des beaux jours. Ses blancs flocons avec mystère Reposent au toit des maisons, Et d’une tunique légère Voilent la face de la terre, Ainsi que de molles toisons.…

La Lampe Du Poète

Abaissons nos yeux sur la ville : Comme son front luit et scintille Un soir d’hiver quand le jour fuit ! La jeune fille qui s’apprête Se promet tout bas la conquête Des adolescents que la fête Invite aux danses de la nuit. La fête, au loin, sous les portiques,…

La Famille

Salut, bords où j’aimai ! Beaux arbres dont l’ombrage Me couvrit tant de fois, Quand j’allais, loin de tous emportant son image, L’adorer dans les bois ! Je vous revois sans trouble et sans mélancolie, Le chant de ma douleur, Comme un baume divin qui fait que l’on oublie, A…

Douleur

Voici le temps passé de cette sombre lutte ; Vivant, mais épuisé, mais meurtri par la chute, A la taille de l’homme enfin redressons-nous ! Si l’avenir nous garde encore quelque disgrâce, Demeurons invincible à sa froide menace, Le regardant en face, Pour attendre ses coups. Tenons au fond du…

Dix Ans D’absence

Dix ans se sont passés, dix ans ! je l’ai revue Grande, elle que jadis enfant j’avais connue, Non plus vive et légère et souriant toujours, Mais grave et qui semblait déjà compter les jours Sa bouche avait encore cet éclat de l’enfance, Mais ne souriait plus et gardait le…