Skip to content

Recueil : Les châtiments

Quelqu’un

Donc un homme a vécu qui s’appelait Varron, Un autre Paul-Emile, un autre Cicéron ; Ces hommes ont été grands, puissants, populaires, Ont marché, précédés des faisceaux consulaires, Ont été généraux, magistrats, orateurs ; Ces hommes ont parlé devant les sénateurs Ils ont vu, dans la poudre et le bruit…

Querelle Du Sérail

Ciel ! après tes splendeurs, qui rayonnaient naguères, Liberté sainte ; après toutes ces grandes guerres, Tourbillon inouï ; Après ce Marengo qui brille sur la carte, Et qui ferait lâcher le premier Bonaparte A Tacite ébloui ; Après ces messidors, ces prairials, ces frimaires, Et tant de préjugés, d’hydres…

Sacer Esto

Non, Liberté ! non, Peuple, il ne faut pas qu’il meure ! Oh ! certes, ce serait trop simple, en vérité, Qu’après avoir brisé les lois, et sonné l’heure Où la sainte pudeur au ciel a remonté ; Qu’après avoir gagné sa sanglante gageure, Et vaincu par l’embûche et le…

Saint Arnaud

Cet homme avait donné naguère un coup de main Au recul de la France et de l’esprit humain ; Ce général avait les états de service D’un chacal, et le crime aimait en lui le vice. Buffon l’eût admis, certes, au rang des carnassiers. Il avait fait charger le septième…

Souvenir De La Nuit Du 4

L’enfant avait reçu deux balles dans la tête. Le logis était propre, humble, paisible, honnête ; On voyait un rameau bénit sur un portrait. Une vieille grand’mère était là qui pleurait. Nous le déshabillions en silence. Sa bouche, Pâle, s’ouvrait ; la mort noyait son oeil farouche ; Ses bras…

Splendeurs

I A présent que c’est fait, dans l’avilissement Arrangeons-nous chacun notre compartiment Marchons d’un air auguste et fier ; la honte est bue. Que tout à composer cette cour contribue, Tout, excepté l’honneur, tout, hormis les vertus. Faites vivre, animez, envoyez vos foetus Et vos nains monstrueux, bocaux d’anatomie Donne…

Stella

Je m’étais endormi la nuit près de la grève. Un vent frais m’éveilla, je sortis de mon rêve, J’ouvris les yeux, je vis l’étoile du matin. Elle resplendissait au fond du ciel lointain Dans sa blancheur molle, infinie et charmante. Aquilon s’enfuyait emportant la tourmente. L’astre éclatant changeait la nuée…

Toulon

I En ces temps-là, c’était une ville tombée Au pouvoir des anglais, maîtres des vastes mers, Qui, du canon battue et de terreur courbée, Disparaissait dans les éclairs. C’était une cité qu’ébranlait le tonnerre A l’heure où la nuit tombe, à l’heure où le jour naît, Qu’avait prise en sa…

Tout S’en Va

LA RAISON Moi, je me sauve. LE DROIT Adieu ! je m’en vais. L’HONNEUR Je m’exile. ALCESTE Je vais chez les hurons leur demander asile. LA CHANSON J’émigre. Je ne puis souffler mot, s’il vous plaît, Dire un refrain sans être empoignée ait collet Par les sergents de ville, affreux…

Ultima Verba

La conscience humaine est morte ; dans l’orgie, Sur elle il s’accroupit ; ce cadavre lui plaît ; Par moments, gai, vainqueur, la prunelle rougie, Il se retourne et donne à la morte un soufflet. La prostitution du juge est la ressource. Les prêtres font frémir l’honnête homme éperdu ;…

Un Autre

Ce Zoïle cagot naquit d’une Javotte. Le diable, ce jour-là Dieu permit qu’il créât, – D’un peu de Ravaillac et d’un de Nonotte Composa ce gredin béat. Tout jeune, il contemplait, sans gîte et sans valise, Les sous-diacres coiffés d’un feutre en lampion Vidocq le rencontra priant dans une église,…