Skip to content

Recueil : Les feuilles d'automne

Dédain

À LORD BYRON, EN 1811. Yo contra todos y todos contra yo. ROMANCE DEL VIEJO ARIAS. I. Qui peut savoir combien de jalouses pensées, De haines, par l’envie en tous lieux ramassées, De sourds ressentiments, d’inimitiés sans frein, D’orages à courber les plus sublimes têtes, Combien de passions, de fureurs,…

Dans L’alcôve Sombre

Beau, frais, souriant d’aise à cette vie amère. SAINTE-BEUVE. Dans l’alcôve sombre, Près d’un humble autel, L’enfant dort à l’ombre Du lit maternel. Tandis qu’il repose, Sa paupière rose, Pour la terre close, S’ouvre pour le ciel. Il fait bien des rêves. Il voit par moments Le sable des grèves…