Skip to content

Recueil : Les Odes

Ô Fontaine Bellerie

Ô Fontaine Bellerie, Belle fontaine chérie De nos Nymphes, quand ton eau Les cache au creux de ta source, Fuyantes le Satyreau, Qui les pourchasse à la course Jusqu’au bord de ton ruisseau, Tu es la Nymphe éternelle De ma terre paternelle : Pource en ce pré verdelet Vois ton…

Odelette

Pourtant, si j’ai le chef plus blanc Que n’est d’un lis la fleur éclose, Et toi le visage plus franc Que n’est le bouton d’une rose Pour cela, cruelle, il ne faut Fuir ainsi ma tête blanche ; Si j’ai la tête blanche en haut, J’ai en bas la queue…

Contre Denise Sorcière

L’inimitié que je te porte, Passe celle, tant elle est forte, Des aigneaux et des loups, Vieille sorcîere deshontée, Que les bourreaux ont fouëttée Te honnissant de coups. Tirant apres toy une presse D’hommes et de femmes espesse, Tu monstrois nud le flanc, Et monstrois nud parmy la rue L’estomac,…

À Cupidon

Le jour pousse la nuit, Et la nuit sombre Pousse le jour qui luit D’une obscure ombre. L’Autonne suit l’Esté, Et l’aspre rage Des vents n’a point esté Apres l’orage. Mais la fièvre d’amours Qui me tourmente, Demeure en moy tousjours, Et ne s’alente. Ce n’estoit pas moy, Dieu, Qu’il…