Skip to content

Recueil : Les souvenirs

Une Saltimbanque

Médaille d’or usée où la beauté persiste, La saltimbanque au gré du public curieux Étalait, sous le clair maillot, pour tous les yeux, Des reliefs dont la ligne eût séduit un artiste. La jupe pailletée avait la couleur triste Du linge qui se fane et que l’air a fait vieux.…

Tableau De Laque

La ville que je veux serait je ne sais où, Mais loin d’ici, dans l’Inde, ou prés d’un fleuve en Chine. L’air bleuirait sa tour de porcelaine fine, Portant comme un bouffon des clochettes au cou. La maison que je veux serait celle d’un fou, Sans chemin pour aller à…

Soir De Lune

L’azur du soir s’éteint rayé de bandes vertes. Comme hors de son lit un fleuve débordé, La lune se répand, et l’éther inondé Ruisselle, des coteaux aux plaines découvertes. Sous le voile muet de ces lueurs désertes, Nulle voix qui s’élève et nul pas attardé. Des bruits vivants du jour…

Les Petits Arbres

Malingres, laids, tendant de longs bras d’araignées, Le corps cerclé de linge et les pieds dans du fer, A deux pas des maisons, sans espace, sans air, Les petits arbres vont en bandes alignées. Ils sont libres de croître aux places assignées ; On les garde de la chaleur et…

Les Sardinières

Quand le travail s’arrête et quand finit le jour, L’obscur logis s’éclaire et la vitre étincelle. Vers l’âtre où le souci des mères les appelle Elles pressent le pas et hâtent le retour. Le court fichu de laine alourdit le contour Du sein, et l’on voit mal laquelle est la…

Les Vagues

Vous êtes la beauté. Vers, la pure Ionie C’est de vous que naquit Vénus au temps des dieux, Et vous avez formé son corps victorieux De votre onde mobile à la lumière unie. C’est vous, près des vaisseaux, qui faisiez l’harmonie Des sirènes charmant les Grecs mélodieux, Et reflétiez l’effroi…

Les Violettes

Une habitude longue et douce lui faisait Aimer pendant l’hiver les violettes blanches ; A l’agrafe du châle un peu court sur les hanches Son doigt fin, sentant bon comme elles, les posait. Un jour que le soleil piquant et clair grisait Les moineaux francs criant par terre et dans…

L’hercule

En plein air, sur l’estrade en planches de bois blanc, Aux sons du cuivre aigu faussant les ritournelles, Pendant que les buveurs trinquent sous les tonnelles, L’hercule fait saillir les muscles de son flanc. Ses deux bras sont croisés dans le geste indolent D’un athlète certain de ses splendeurs charnelles…

L’heure

C’est l’heure : je sais bien qu’elle ne viendra pas, Qu’elle n’a pas noué la furtive dentelle, Et que mon désir vain ne dira pas : c’est elle, Devinant la musique exquise de ses pas. Je sais que les doux mots qu’avait sa voix tout bas Ne sont qu’un souvenir…

L’image

Comme la main distraite et qui n’a pas de thème Précis, par la vertu secrète d’un aimant, Décrit, sans y songer et machinalement, Un contour au hasard jeté, toujours le même ; Ainsi va ma pensée, et l’éternel problème De l’amour la ramène à tracer constamment Dans le cadre naïf…

Lune D’hiver

A travers le réseau des branches que l’hiver Trace avec la vigueur des dessins à la plume, La lune, comme un feu qui dans le ciel s’allume, Montait, luisant au bord du bois couleur de fer. Tu manquais à mon bras, mignonne, et ton pied cher A qui marcher fait…

Le Carreau

Derrière l’épaisseur lucide du carreau Un paysage grêle, une miniature, Fait voir chaque détail plus petit que nature Et tient entre les quatre arêtes du barreau. Ce transparent posé d’aplomb sur le tableau Montre un ciel triste encore et d’une couleur dure, Des gens qui vont, les champs, des arbres…

Les Bœufs

Des larges prés ayant le flot bleu pour frontière, Jetés dans les wagons monstrueux et hurlants, Les bœufs, souffrant de l’air qui leur cingle les flancs, Ont roidi leurs jarrets une nuit tout entière. Ils entrent dans Paris par l’ancienne barrière ; La corne de leurs pieds fait les pavés…

Le Vieux Portrait

Dans l’ovale du cadre où s’éteint la dorure, Sous le verre, l’éclat d’un pastel ancien S’amortit en des tons gris de perle. On voit bien Qu’il est vieux, et le temps lui fait une parure. C’est la mémoire encore, et ce fut la peinture D’un homme jeune et fier et…

Le Réveil (2)

Le soleil s’est levé du milieu des collines Comme le premier-né divin des nuits d’été, Déchirant, dans un vol de flammes emporté, Du matin frissonnant les frêles mousselines. Les champs, l’eau, les forêts graves et sibyllines, La terre jusqu’au ciel tressaille de clarté. Le chœur universel des bêtes a chanté,…