Skip to content

Recueil : L'exilée

Vie Antérieure

S’il est vrai que ce monde est pour l’homme un exil Où, ployant sous le faix du labeur dur & vil, Il expie en pleurant sa vie antérieure ; S’il est vrai que, dans une existence meilleure, Parmi les astres d’or qui roulent dans l’azur, Il a vécu, formé d’un…

Serment

Ô poète trop prompt à te laisser charmer, Si cette douce enfant devait t’être ravie Et si ce cœur en qui tout le tien se confie Ne pouvait pas pour toi frémir et s’animer ? N’importe ! ses yeux seuls ont su faire germer Dans mon âme si lasse &…

Romance

Quand vous me montrez une rose Qui s’épanouit sous l’azur, Pourquoi suis-je alors plus morose ? Quand vous me montrez une rose, C’est que je pense à son front pur. Quand vous me montrez une étoile, Pourquoi les pleurs, comme un brouillard, Sur mes yeux jettent-ils leur voile ? Quand…

Lettre

Non, ce n’est pas en vous  » un idéal  » que j’aime, C’est vous tout simplement, mon enfant, c’est vous-même. Telle Dieu vous a faite, et telle je vous veux. Et rien ne m’éblouit, ni l’or de vos cheveux, Ni le feu sombre et doux de vos larges prunelles, Bien…

Réponse

—  » Mais je l’ai vu si peu !  » — disiez-vous l’autre jour. Et moi, vous ai-je vue en effet davantage ? En un moment mon cœur s’est donné sans partage. Ne pouvez-vous ainsi m’aimer à votre tour ? Pour monter d’un coup d’aile au sommet de la tour,…

Purgatoire

J’ai fait ce rêve. J’étais mort. Une voix dit : — Ton âme impie, En un très-misérable fort, Va revivre afin qu’elle expie. Dans le bois qu’octobre jaunit Et que le vent du nord flagelle, Deviens le passereau sans nid. — Merci. Je vais voler vers elle. — Non !…

Pitié Des Choses

La douleur aiguise les sens, — Hélas ! ma mignonne est partie ! — Et dans la nature je sens Une secrète sympathie. Je sens que les nids querelleurs Par égard pour moi se contraignent, Que je fais de la peine aux fleurs Et que les étoiles me plaignent. La…

Orgueil D’aimer

Hélas ! la chimère s’envole Et l’espoir ne m’est plus permis ; Mais je défends qu’on me console. Ne me plaignez pas, mes amis. J’aime ma peine intérieure Et l’accepte d’un cœur soumis. Ma part est encor la meilleure Puisque mon amour m’est resté ; Ne me plaignez pas si…

Obstination

Vous aurez beau faire et beau dire. L’oubli me serait odieux ; Et je vois toujours son sourire Des adieux. Vous aurez beau dire et beau faire, Sans espoir je dois la chérir ; J’en souffre bien, mais je préfère En souffrir. Vous aurez beau faire et beau dire. Dût-elle…

Lied

Rougissante et tête baissée, Je la vois me sourire encor. — Pour le doigt de ma fiancée Qu’on me fasse un bel anneau d’or. Elle part, mais bonne et fidèle ; Je vais l’attendre en m’affligeant. — Pour garder ce qui me vient d’elle Qu’on me fasse un coffret d’argent.…

Les Trois Oiseaux

J’ai dit au ramier :  » Pars ! et va quand même, Au delà des champs d’avoine et de foin, Me chercher la fleur qui fera qu’on m’aime. Le ramier m’a dit :  » C’est trop loin !  » Et j’ai dit à l’aigle :  » Aide-moi, j’y compte, Et,…

L’écho

J’ai crié dans la solitude :  » Mon chagrin sera-t-il moins rude, Un jour, quand je dirai son nom ?  » Et l’écho m’a répondu :  » Non.  »  » Comment vivrai-je, en la détresse Qui m’enveloppe & qui m’oppresse, Comme fait au mort son linceul ?  » Et l’écho…

La Mémoire

Souvent, lorsque la main sur les yeux je médite, Elle m’apparaît, svelte & la tête petite, Avec ses blonds cheveux coupés courts sur le front. Trouverai-je jamais des mots qui la peindront, La chère vision que malgré moi j’ai fuie ? Qu’est auprès de son teint la rose après la…

Invocation

Enfant blonde aux doux yeux, ô rose de Norvège, Qu’un jour j’ai rencontrée aux bords du bleu Léman, Cygne pur émigré de ton climat de neige ! Je t’ai vue et je t’aime ainsi qu’en un roman, Je t’aime et suis heureux comme si quelque fée Venait de me toucher…

Étoiles Filantes

Dans les nuits d’automne, errant par la ville, Je regarde au ciel avec mon désir, Car si, dans le temps qu’une étoile file, On forme un souhait, il doit s’accomplir. Enfant, mes souhaits sont toujours les mêmes. Quand un astre tombe, alors, plein d’émoi, Je fais de grands vœux afin…