Skip to content

Recueil : Toute La Flandre

Un Village

Des murs crépis, de pauvres toits, Un pont, un chemin de halage, Et le moulin qui fait sa croix De haut en bas, sur le village. Les appentis et les maisons S’échouent, ainsi que choses mortes. Le filet dort : et les poissons Sèchent, pendus au seuil des portes. Un…

Un Toit, Là-bas

Oh ! la maison perdue, au fond du vieil hiver, Dans les dunes de Flandre et les vents de la mer. Une lampe de cuivre éclaire un coin de chambre ; Et c’est le soir, et c’est la nuit, et c’est novembre. Dès quatre heures, on a fermé les lourds…

Mon Village

Une place minime et quelques rues, Avec un Christ au carrefour ; Et l’Escaut gris et puis la tour Qui se mire, parmi les eaux bourrues ; Et le quartier du Dam, misérable et lépreux, Jeté comme au hasard vers les prairies ; Et près du cimetière aux buis nombreux,…

Les Plages

Plages vides, avec toujours les mêmes flots Poussant les mêmes cris et les mêmes sanglots De l’un à l’autre bout des rivages de Flandre ; Dunes d’oyats aigus, monts de sable et de cendre, Pays hostile et dur et féroce souvent, Pays de lutte et de ferveur, pays de vent,…

Liminaire

I Ces souvenirs chauffent mon sang Et pénètrent mes moelles Je me souviens du village près de l’Escaut, D’où l’on voyait les grands bateaux Passer, ainsi qu’un rêve empanaché de vent Et merveilleux de voiles, Le soir, en cortège, sous les étoiles. Je me souviens de la bonne saison ;…

L’escaut

Et celui-ci puissant, compact, pâle et vermeil, Remue, en ses mains d’eau, du gel et du soleil ; Et celui-là étale, entre ses rives brunes, Un jardin sombre et clair pour les jeux de la lune ; Et cet autre se jette à travers le désert, Pour suspendre ses flots…

Les Vergers De Mai

En mai, les grands vergers de la Flandre féconde Sont des morceaux de paradis qui se souviennent D’avoir fleuri si blancs, aux premiers temps du monde. Les yeux qui voient croient voir une aile aérienne Parmi les lointains purs doucement remuée, Les éventer du fond du ciel, sous les nuées.…

Les Soirs D’été

Lorsque rentrent des alentours, Tels soirs d’été, les attelages, Les vieilles gens des vieux villages Se rassemblent aux carrefours. Les plus anciens semblent descendre Du calvaire de leurs cent ans ; Leurs petits yeux sont clignotants Dans leur face couleur de cendre. Ils sont à bout de tant marcher ;…

Les Rois

C’est une troupe de gamins Qui porte la virevoltante étoile De toile Au bout d’un bâton vain. Le vieux maître d’école Leur a donné congé ; L’hiver est blanc, la neige vole, Le bord du toit en est frangé. Et par les cours, et par les rues, Et deux par…

Les Pas

L’hiver, quand on fermait, A grand bruit lourd, les lourds volets, Et que la lampe s’allumait Dans la cuisine basse, Des pas se mettaient à sonner, des pas, des pas, Au long du mur, sur le trottoir d’en face. Tous les enfants étaient rentrés, Rompant leurs jeux enchevêtrés ; Le…

Les Fumeurs

 » C’est aujourd’hui, Au cabaret du Jour et de la Nuit, Qu’on sacrera Maître et Seigneur des vrais fumeurs Celui Qui maintiendra Le plus longtemps, Devant les juges compétents, Une même pipe allumée. Or, qu’à tous soit légère La bière, Et soit docile la fumée.   » Ont pris place, sur…