Skip to content

Recueil : Toutes les chansons de Béranger

Mon Habit

Sois-moi fidèle, ô pauvre habit que j’aime ! Ensemble nous devenons vieux. Depuis dix ans, je te brosse moi-même, Et Socrate n’eut pas fait mieux. Quand le sort à ta mince étoffe Livrerait de nouveaux combats, Imite-moi, résiste en philosophe : Mon vieil ami, ne nous séparons pas. Je me…

Madame Grégoire

C’était de mon temps Que brillait Madame Grégoire. J’allais, à vingt ans, Dans son cabaret rire et boire ; Elle attirait les gens Par des airs engageants. Plus d’un brun à large poitrine Avait là crédit sur la mine. Ah ! comme on entrait Boire à son cabaret ! D’un…

Ma Grand-mère

Ma grand-mère, un soir à sa fête, De vin pur ayant bu deux doigts, Nous disait en branlant la tête : Que d’amoureux j’eus autrefois ! Combien je regrette Mon bras si dodu, Ma jambe bien faite, Et le temps perdu ! Quoi ! maman vous n’étiez pas sage !…

Ma Dernière Chanson

Je n’eus jamais d’indifférence Pour la gloire du nom français. L’étranger envahit la France, Et je maudis tous ses succès. Mais, bien que la douleur honore, Que servira d’avoir gémi ? Puisqu’ici nous rions encore, Autant de pris sur l’ennemi ! Quand plus d’un brave aujourd’hui tremble, Moi, poltron, je…

Les Souvenirs Du Peuple

On parlera de sa gloire Sous le chaume bien longtemps. L’humble toit, dans cinquante ans, Ne connaîtra plus d’autre histoire. Là viendront les villageois Dire alors à quelque vieille Par des récits d’autrefois, Mère, abrégez notre veille. Bien, dit-on, qu’il nous ait nui, Le peuple encor le révère, Oui, le…

Les Gourmands

À Messieurs les gastronomes. Gourmands, cessez de nous donner La carte de votre dîner : Tant de gens qui sont au régime Ont droit de vous en faire un crime. Et d’ailleurs, à chaque repas, D’étouffer ne tremblez-vous pas ? C’est une mort peu digne qu’on l’admire. Ah ! pour…

Le Sénateur

Mon épouse fait ma gloire : Rose a de si jolis yeux ! Je lui dois, l’on peut m’en croire, Un ami bien précieux. Le jour où j’obtins sa foi, Un sénateur vint chez moi ! Quel honneur ! Quel bonheur ! Ah ! monsieur le sénateur, Je suis votre…

Ainsi Soit-il

Je suis devin, mes chers amis ; L’avenir qui nous est promis Se découvre à mon art subtil. Ainsi soit- il ! Plus de poète adulateur ; Le puissant craindra le flatteur ; Nul courtisan ne sera vil. Ainsi soit-il ! Plus d’usuriers, plus de joueurs, De petits banquiers grands…

Le Grenier

Je viens revoir l’asile où ma jeunesse De la misère a subi les leçons. J’avais vingt-ans, une folle maîtresse, De francs amis et l’amour des chansons. Bravant le monde et les sots et les sages, Sans avenir, riche de mon printemps, Leste et joyeux je montais six étages. Dans un…

Le Coin De L’amitié

L’Amour, l’Hymen, l’Intérêt, la Folie, Aux quatre coins se disputent nos jours. L’Amitié vient compléter la partie, Mais qu’on lui fait de mauvais tours ! Lorsqu’aux plaisirs l’âme se livre entière, Notre raison ne brille qu’à moitié, Et la Folie attaque la première Le coin de l’Amitié. Puis vient l’Amour,…

L’âge Futur

Je le dis sans blesser personne, Notre âge n’est point l’âge d’or : Mais nos fils, qu’on me le pardonne, Vaudront bien moins que nous encore. Pour peupler la machine ronde, Qu’on est fou de mettre du sien ! Ah ! pour un rien, Oui, pour un rien, Nous laisserions…

La Double Ivresse

Je reposais sous l’ombrage, Quand Nœris vint m’éveiller : Je crus voir sur son visage Le feu du désir briller. Sur son front Zéphyr agite La rose et le pampre vert ; Et de son sein qui palpite Flotte le voile entrouvert. Un enfant qui suit sa trace (Son frère,…